Archives du RP "Artius"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Archives du RP "Artius"

Message par Flamme le Dim 13 Avr - 19:29

Artius


Chapitre 1 : Première nuit


Jaguarian s’étirait, bâillait et marchait tranquillement dans la belle ville de l’arène, sur la Grand-Place, sous une nuit étoilée et éclairée par une lune scintillante. Il ne se doutait pas qu’une ombre le suivait depuis quelques minutes, sur les toits. Jaguarian regardait les étoiles et se dit tout seul :

« Kairi va nous tuer avec Mael de "rester si tard pour les comptes de la taverne..." »

Au même moment, l’ombre qui le suivait prononça tout bas : « Décuplement… vitesse ! »
Suite à ces paroles il fonça sur sa proie à vitesse époustouflante tout en chuchotant : « Décuplement… force ! ».
Le jaguarian qui avait l’ouïe fine se retourna d’un coup. Il vit l’agresseur se diriger sur lui à vitesse affolante, le poing levé pour lui affliger un violent coup. Jag’ bondit en arrière afin d’éviter le coup et vit l’homme briser le sol avec son attaque. La cible lança :

« - Hey ! Malpoli va. On peut savoir qui t'es, toi?
- Niohohoho ! Vaudrait mieux pas qu'tu saches, espèce de méchant.
- T'inverses un peu les rôles, nan ?
- Inverser les rôles ?! Mais c'est pas ma faute si tu m'agresses ! Je suis juste charger d'éliminer ceux qui représentent une menace potentielle pour le bon déroulement des opérations !
- Tu sais qui je suis au moins ?
- Oui ! Tu t'appelles Pasius et moi je suis... Jaguariaaan ! Oh... Minute ! C'est moi qui t'es agressé en fait ! Niohohohoho !
- Toi, mon p'tit doigt me dit que t'es pas un génie.
- Comment ?! Tu n'es pas un génie !

Pasius était un grand homme possédant des bras assez développés et disproportionnés par rapport au reste de son corps avec des courts cheveux noirs, une cicatrice sur la joue et des yeux bruns.

- Enfin... De ce que j'ai compris, t'es pas là pour rejoindre l'arène.
- Une arène ? Génial !
- Je me targue pas d'être un super gérant de l'arène... Mais si tu essaies de réveiller mes compagnons, je vais pas apprécier.
- C'est mon arène, alors n'essaie pas de réveiller mes compagnons !

Pasius, l’agresseur, d’un coup de colère, abattit son poing au sol et créa une très longue crevasse dans le sol. Le jaguarian bondit de nouveau en arrière tout en dessinant des sceaux. Et dit :

« - On parlera une fois que tu seras immobilisé, j'ai pas envie de payer la note de réparations. Ramène-toi !
-Très beaux dessins !
-Merci, je m'applique beaucoup, tu sais, ca c'est sceau feu, avec les double cercles incrusté l'un dans l'autre au nord et au sud, la voie céleste à l'ouest et la signature du brasier... »

Pasius afficha un long sourire sur son visage puis survint un flash.  Il se retrouvait à la place de Jag’ et Jag’ se retrouvait à sa place. Il se posa des questions quant à cette technique. Pasius lui expliqua :

« -Je peux inverser les rôles... mais ça demande beaucoup d'énergie alors je ne le fais que dans les situations critiques. Oh zut je viens de le faire pour rien ! »

Jag’ pensa que Pasius était plus puissant que prévu.

Ce dernier fonça sur l’homme-bête qui avait invoqué Monarch. Il fit une roulade en arrière tout en donnant un coup de Monarch dans les jambes de Pasius. Celui-ci sauta pour éviter et répliqua avec un coup de poing dans le visage de Jag’. Il esquiva le coup de justesse en se courbant sur le côté. Pasius fit un tour sur lui même en donnant un coup de pied au jaguarian. Il roula en arrière pour éviter et redessina des sceaux. Il brisa l’un des sceaux et recouvrit le sol de glace et cristallisa les jambes de Pasius par la même occasion. Jag’ brisa un autre sceau et envoya un éclair sur son adversaire. Ce dernier, énervé, cassa la glace à ses pieds et fit un décuplement de vitesse pour esquiver l’éclair. Jag’ fonça sur Pasius et lui donna un coup de Monarch dans l’épaule, mais il évita cette attaque grâce à sa grande vitesse. Pasius ne savait plus s’arrêter et finit sa course dans un mur. Jag’ s’exclama :

« - Attends, le poste de soin ! HEY ! Jade va me tueeer !!
- C’était marrant, Niohohoho ! »

Pasius sortait des décombres pendant que Jag’ redessinait des sceaux. Il lança Monarch sur son ennemi puis bondit en arrière. L’adversaire échangea de place avec l’homme-bête. Celui-ci rattrapa Monarch en souriant. Il brisa d’autres sceaux et enferma Pasius dans une prison d’eau. Il enchaîna avec un éclair en plein sur la prison d’eau. Pasius s’écroula à terre. Jag’ se retourna pour contempler le mur en ruines :

« -Raah… C'est pas de bol, ça... On venait de refaire la déco... »

Il sentit une présence juste derrière lui et se retourna. Il vit Pasius, le poing levé en l’air, crier : « -ÇA FAIT MAL, IDIOT !
-HEIN ?!»
Le jaguarian se baissa en lui donnant un coup de pied réflexe. Celui-ci attrapa le pied de Jag’ avant de l’envoyer à terre et de le mitrailler de coups de poings. Il para facilement les coups avec Monarch. Jag’ fit ensuite une roulade en arrière, se releva et se concentra. Il bondit sur Pasius et le frappa d’un coup sec. Celui-ci esquiva en allant sur le côté.

« Si j’ai résisté au foudroiement, c’est grâce à mon décuplement de résistance ! »

Jaguarian brisa des sceaux de lumière et tira sur Pasius des rayons lumineux. Il échangea de place avec Jag’ pour éviter l’attaque. Ce dernier lança Monarch qui l’invoqua lui-même. L’homme-bête s’avança calmement vers Pasius qui s’était écroulé suite à son inversion.

« - Trop prévisisble, idiot.
- MOI ?! IDIOT ?!
- Ça suffit.
- Oh mais… Dis-moi… C’est quoi ce sang qui coule de ton ventre ? »

Un clou vint transpercer le ventre de Jag’. Il se retourna : « Que ?! ». Pasius en profita pour se retirer, il disparut. Le blessé retira le clou de son ventre et brisa un sceau de soin pour éviter que le sang ne continue de couler. Un rire se fit entendre :

« - Riahahahaha ! Le boss l’a renvoyé au repaire !
- Le boss… ? Vous êtes combien… ?
- Ça te regarde pas, le troué. »

C’était un petit homme d’environ un mètre, barbu et ridé, armé d’un marteau. Il prit un autre clou et tapa légèrement avec le marteau sur la tête de ce clou. Le projectile fut projeté très rapidement et il perça 3 maisons avant de finir se loger dans le mur de la quatrième.

« - 27 points.
- Ne touche pas à cette ville, inconscient ! »

Jag’, énervé, brisa le sceau de Bahamut et l’invoqua. Le dragon s’éleva dans les cieux avant de fondre sur le petit gars. Il l’attrapa dans ses bras. Il le compressa de plus en plus fort quand soudain, sa prise disparut. Le blessé renvoya Bahamut dans la dimension chimérique puis regarda sa plaie au ventre.

« Il m’a touché… Soit, par traitrise mais… Bon sang… Qu’est ce qu’il se passe encore ?! »

C’est alors que Flamme arriva en courant vers Jag’, en criant son nom.

« - Jag’ ! J’ai vu Bahamut dans le ciel, qu’est-ce qu’il s’est passé !?
- T’es réveillé toi… ?
- Hein ?! C’est quoi cette plaie ?!
- T'occupe, juste une égratignure. Deux gugusses m'ont attaqués, mais ils savaient même pas qui j'était... Demain, on rassemble tout le monde, je veux des réponses. Je vais trouver deux trois personnes pour monter la garde. Essaie d'empecher les gens de sortir du dortoir, cette nuit, s'il te plait.
- Compte sur moi !
Flamme courut prévenir les gens au dortoir pendant que Jag’ rentrait chez lui : il allait se faire réprimander par Kairi. L’élémentaire de feu ne pouvait s’empêcher d’avoir un mauvais pressentiment.

Le soleil se leva. Une foule se trouvait sur la Grand-Place. Jag’ était au milieu en train de parler des deux types mystérieux d’hier et de donner des conseils à tous ces gens :

« Donc, essayez de vous déplacer en groupe, au moins pour les prochains jours, jusqu'à ce qu'on sache qui sont les agresseurs. Ils étaient clairement à la recherche de quelqu'un... Ils ont parlé d'une organisation et d'un boss, rien de très précis. Si l'un d'entre vous sait quelque chose, qu'il vienne me voir. Moony a établi des portraits-robot des tueurs, ils sont placardés sur le tableau de la taverne. »

Flamme se dirigea vers la taverne. Une fois à l’intérieur, il fonça au tableau afin de voir les portraits-robot. À la vue de ceux-ci, il ne put s’empêcher de serrer ses poings et les dents.
Au même moment, Jag’ était parti voir Anawan pour lui demander de surveiller l’arène une nuit sur deux, au cas où. Le marché était conclu, Anawan le fera en échange d’une glace.
Les heures passèrent, l’homme-bête marchait pensivement dans la rue en fixant le sol quand il croisa Flamme, portant un sac à dos.

« - Jag’, faut qu’on trouve une « Rafflia » !
- C’est une fleur ça, non ?
- Ouais, il nous en faut une.
- Pourquoi faire ?
- Cette fleur dégage une puissante aura. On pourrait s'en servir contre ces ennemis.
- ... Comment tu peux savoir ça...?

À la mention de cette question, Flamme ouvrit son sac, en sortit un livre et se dirigea à la page 119, où l’on parle de la Rafflia :

« - Tu vois ?
- En effet…
- Moi, j’vais la chercher !
- Tu es sûr ? Je ne suis pas trop pour.
- Si on mange cette fleur, on aura une puissance très importante. De quoi être parer en cas d'une nouvelle menace. De plus elle permettra à Jade de concocter les remèdes qui ont été brisé hier, quand tu t’es battu. Alors, qu’en dis-tu ?
- T’es sur de vouloir y aller tout seul … ?
- Ouais ! Ça me fera un bon entrainement !
- Dans ce cas…

Jag’ sortit une pièce d’argent de sa poche et la donna à Flamme.

« - Tu n’auras qu’à l’écraser quand tu seras en situation critique, j’apparaitrai alors à toi pour t’aider.
- Ok ! Merci Jag’ ! Et tu peux compter sur moi pour ramener c’te fleur ! »

L’élémentaire rangea son livre, prit la pièce et se dirigea vers la sortie de la ville pour ramener la solution à tous les problèmes. Jag’ le regarda s’éloigner puis leva la tête au ciel : Une nouvelle nuit allait tomber…
avatar
Flamme

Messages : 9
Date d'inscription : 23/06/2013
Age : 20
Localisation : Dans une fournaise.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum